[ITW] Anna et les petites choses

Annabelle est originaire de Nantes et après avoir vadrouillé à droite à gauche pour ses études et le travail, elle a finit par poser ses valises dans la jolie ville d’Angers. Il y a deux ans, c’est grâce à sa famille qui lui offre une machine à coudre pour son anniversaire et par un heureux hasard qui la pousse sur un coup de tête à rentrer dans un magasin Phildar que cette créative dans l’âme découvre les joies de la couture et du tricot. Une passion qui ne la quittera plus et qui la poussera à ouvrir son blog…

Anna et les Petites Choses

Comment as tu trouvé ton nom de blogueur ?

Un jour où je m’ennuyais, j’ai décidé de désencombrer mon compte Facebook perso où je postais régulièrement des photos de mes dernières lubies, et j’ai créé un blog. Mon nom, j’ai du le chercher à peu près 2min30. Il n’a pas de signification particulière. J’aimais la sonorité avec le diminutif de mon prénom, et je n’ai pas cherché plus loin. « Anna et les Petites Choses » était né.

Présente nous tes créations. 

Tricot ou couture, mes créations sont en général colorées. Quelqu’un m’a dit dernièrement que je ne créais que des choses que je n’achetais pas ou ne portais jamais. C’est tout à fait vrai. Je couds beaucoup de tissus floraux ou géométriques. Je tricote des couleurs vives ou bariolées. Je m’autorise beaucoup plus de fantaisie dans ce que je fais que dans ce que j’achète tout prêt.

10597432_1652509878353502_2131443243_n

Jusqu’à présent j’ai cousu principalement des accessoires, et tricoté beaucoup de layette. Je commence à prendre confiance et me diversifier.

J’ai longtemps acheté des matériaux en magasins de chaine. Je m’approvisionnais beaucoup chez Phildar. Je commence à m’offrir de temps en temps des laines teintes à la main, pour les projets spéciaux. J’aime ces beaux produits. J’aime aussi beaucoup les ventes thématiques chez Emmaüs (sur Nantes et Angers en tous cas, elles existent une à deux fois par mois). On y trouve toutes sortes de pelotes orphelines, de coupons démodés, de draps vintage, et d’accessoires ou de matériel. J’adore dénicher des choses à cette occasion.

Quels sont tes projets pour l’avenir ? Tes envies ?

Mes projets, je ne les pense qu’à court terme. Mes résolutions 2016 ? Tricoter un gilet et coudre une robe… Pour moi ! Si j’arrive à accomplir ces deux défis, je pense que plus rien ne pourra m’arrêter. J’ai quand même du mal à me limiter aux mono-projets, et que je peux avoir tendance à m’ennuyer vite (et m’éparpiller un peu aussi), donc je réalise en parallèle des petites choses simples et rapides. Notamment pour accueillir les nombreux bébés de mon entourage.

J’ai aussi de plus en plus envie de créer des modèles personnalisés, et de les partager. J’ai déjà publié quelques patrons de tricot. Et je ne compte pas m’arrêter là car j’ai des dizaines d’idées en tête  !

12224465_452153344969909_1585506117_n(1)
Le patron de ses petits chaussons « Strasbourg »

As tu d’autres passions ?

Enormément. Je suis avant tout passionnée de voyages. Si la liste des pays visités est longue, celle des destinations que je veux découvrir l’est encore plus. J’aime aussi beaucoup cuisiner (boire du bon vin, ça compte en hobby ou ça fait bizarre ?) et lire.

Quel est l’endroit que tu préfères pour créer ?

Je tricote partout. Je dois avouer que j’ai une préférence pour le côté gauche de mon canapé moëlleux, mais j’assume aussi de tricoter partout (et n’importe où). Dans le train, l’avion, en voiture, sur un banc public, dans les cafés. Partout.

La couture demande plus d’organisation et de logistique, et comme je n’ai pas de pièce qui me permet de tout laisser en vrac, je déploie en général mon attirail sur ma table de salon. Je ne m’y mets que lorsque j’ai du temps devant moi.

12383322_1154080401298848_2124348065_n

D’où tires-tu ton inspiration ?

D’Internet en général. J’ai commencé par naviguer sur les blogs, puis j’ai découvert Pinterest (ma vie créative a changé ce jour-là). Je suis désormais presque quotidiennement sur Instagram, Youtube, Facebook, Ravelry, Hellocoton, Twitter… Je suis très connectée ! J’aime voir des photos/vidéos des autres, pour m’inspirer et créer ensuite mes propres réalisations.

12728614_1570228649968268_647749942_n

Quels sont les créateurs/blogueurs qui te plaisent et que tu suis?

Impossible d’en citer un ou deux : ils sont très très très nombreux. Les comptes que je suis sur les réseaux sociaux sont très variés. J’aime aussi suivre des hashtags qui me permettent de retrouver des réalisations du monde entier : #knittersofinstagram #sewersofinstagram

L’arrivée des podcasts créatifs, français et anglophones, m’ont permis de suivre le quotidien créatif de beaucoup de filles et garçons doués de leurs mains, et j’adore ça.

Un coup de cœur à nous partager ?

Cette année j’ai découvert Lily Neige, une filature française qui produit une laine de qualité exceptionnelle avec des méthodes et produits respectueux de l’environnement. J’ai eu la chance de remporter un concours et ai reçu deux superbes écheveaux. J’en suis tombée tellement amoureuse que je n’ai pas encore osé les tricoter. Je les admire, je les touche, et je les repose tendrement en attendant de trouver le patron qui les sublimera. J’ai passé commande il y a peu de temps pour de la laine à chaussette, et le verdict est le même : doux, original, coloré à souhait… Et en plus leur compte Instagram est un bonheur à regarder.

12677190_936853629726204_1283526591_n

Un conseil, une astuce pour les débutants ?

Je ne suis pas certaine que réaliser une écharpe de 3m au point mousse, puis une autre en jersey, puis en torsade, soit la meilleure solution. Côté tricot, je trouve que le Trendy Châle est un bon début. Ensuite, il ne faut pas hésiter à sauter les étapes. Ca peut paraitre étonnant, c’est ce qui m’a toujours permis de s’améliorer. Un modèle vous semble un peu trop compliqué ? Ce n’est pas grave, lancez-vous. On trouve des tutos vidéos ou photos pour expliquer toutes les techniques et point.

Pour ce qui est de la couture, je trouve que commencer par des trousses et accessoires pour bébé est un bon compromis (bavoirs, bloomers, pochettes, …). Ça permet de coudre presque « sans virage », de tester des techniques sur des petits ouvrages sans trop se mettre la pression et ruiner des tissus chers et de grande qualité.

Quel a été ton plus gros projet ?

Je le vis en ce moment, il s’agit de mon premier gilet au tricot : le Old Romance de Joji Locatelli. J’ai tellement hâte de pouvoir le porter – si un jour je le termine.

926486_537964083048503_589362780_n

Celui qui te tenait le plus à cœur ?

Le projet auquel je tiens le plus est tout petit. Il s’agit d’un minuscule cardigan en taille naissance, le « Puerperium » (le modèle est gratuit et en français sur Ravelry). C’est la première fois que je mets autant d’attention et d’amour dans une réalisation. Il sera offert dans quelques jours à un bébé très spécial, celui de ma petite soeur.

12558743_185288451826685_1371904383_n

As tu déjà eu un projet maudit ? 

Mon problème – qui n’en est finalement pas un – c’est que je suis tenace et que j’ai horreur de ne pas réussir quelque chose. L’année dernière je me suis lancée dans un KAL pour réaliser le superbe gilet Old Romance de Joji Locatelli. La laine choisie ne convenait pas du tout. J’ai recommencé la partie dentelle deux fois, avec deux laines différentes. J’ai eu beau m’acharner, ça n’allait pas. Je l’ai repris depuis le début avec une nouvelle laine et couleur. Cette fois, on y croit, je vais réussir.

11950717_113042015725592_1794715186_n

As tu une anecdote marrante ?

J’ai déjà tricoté un string en laine, pour mon meilleur ami qui m’avait mis au défi de lui offrir pour son anniversaire. Il ne faut pas me chercher…

Mais l’anecdote la plus sympa m’est arrivée dans un train entre Strasbourg et Nantes. Je revenais d’un weekend alsacien, et je profitais du trajet pour avancer sur mon premier snood. Dans mon compartiment, un groupe de papis revenait d’une semaine de découverte des grandes maisons de Champagne. Un premier a remarqué mon ouvrage et a commencé à me parler en me disant que c’était génial que je tricote et que je lui faisais penser à sa mère – c’était un compliment, oui oui. Et puis, ils ont débouché des bouteilles et m’ont proposé une coupette parce que « comme je tricotais j’y avais le droit ». Un lundi matin donc, à à peine 10h30, je me suis retrouvée à siroter une cuvée spéciale, sous les yeux médusés des autres passagers ébahis et jaloux. Le tricot mène à tout.

As tu un rituel de création ?

J’ai systématiquement à mes côtés un grand mug de thé ou de café avec plein plein plein de cannelle. Et j’écoute des émissions de radio en podcasts. Si c’est du tricot qui ne demande pas trop de réflexion, je peux aussi regarder une série ou un film.

10413907_1015022921897072_342033518_n

Ton portrait chinois…

Une boisson : un cointreaupolitain

Un plat : du raisin blanc et du fromage

Une saison : l’automne

Un lieu de vacances : Préfailles

Une musique : Perfect Day de Lou Reed

Une création : des petits chaussons tricotés

Où pouvons-nous te suivre et voir ton travail ?

Mon blog : annaetlespetiteschoses.com

Facebook : Anna et les Petites Choses 

Instagram : @annaetlespetiteschoses 

Pinterest : Anna et les Petites Choses 

Twitter: @annaetleschoses 

Ravelry : Annaetleschoses 

Hellocoton : annaetlespetiteschoses 

 

Dans le cadre de notre concours créatif anniversaire, Anna vous offre cet adorable ensemble de cadeaux. N’hésitez pas à participer !

Aiguilles & Papilles - Anna et les Petites Choses (3)

 

2 thoughts on “[ITW] Anna et les petites choses

  1. Je connais personnellement a Annabelle( c’est une de mes nièces). Elle a des doigts de fée. Ses ouvrages sont sélectionnés et fabriqués avec goût. Bravo Annabelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *